Rapport moral 2018

Rapport moral 2018

Rapport moral

 

2018 une Assemblée Générale ordinaire pas ordinaire puisque celle-ci est celle du passage aux trente ans du club et ce serait un exercice périlleux que d’essayer de retracer 30 ans d’existence de notre club en quelques minutes. Je ne me lancerai donc pas dans une rétrospective longue et fastidieuse, mais rassurez-vous quelques souvenirs remonteront à la surface naturellement, la vidéo qui sera projetée lors du moment de convivialité qui clôturera  cette Assemblée Générale et la petite exposition qui vous est proposée, susciteront à coup sûr, quelques commentaires.

Pour résumer nos trente ans je rassemblerai tout simplement 2 citations en une seule, de Franck Lloyd Wright et Joan Collins : "L'âge, c'est juste un chiffre, il n'a aucune espèce d'importance, car tout l’art réside dans le fait de devenir adulte sans devenir vieux“

  Préparer un rapport moral est toujours un exercice un peu anxiogène, surtout si l’on ne veut pas faire un usage intempestif du « copié/collé » et « du point par point », qui au final sera probablement aux antipodes de l’attendu.  Alors, qu’est-ce que je vais pouvoir dire, vient forcément à l’esprit.  

 

  Une Assemblée Générale est souvent perçue comme une « Grand-Messe » des différents rapports qui doivent y être présentés, que certains probablement souhaiteraient moins longs, mais à nos yeux, elle revêt une réelle importance, car elle est le reflet de la vie de notre club. Le rapport moral qui en général ouvre les débats permet de mettre en lumière La vitalité du club, son fonctionnement et de se projeter sur l'avenir, au moins à court terme. Celui-ci permet aussi la piqure de rappel auprès des anciens et d’informer les nouveaux/futurs adhérents, afin de cerner l’ambiance et la convivialité qui règnent au club.

 

  En femme et en homme responsables les membres du comité ont pour seule ambition de faire en sorte que chacun de ses membres y trouve son compte, tout en préservant une cohésion essentielle qui est le meilleur moyen de garantir l'avenir. Le but premier, étant d'assurer la pérennité du club, tout en apportant avec parcimonie quelques touches nouvelles au fil des ans, pour éviter de sombrer dans une sorte de léthargie du « il ne se passe jamais rien ».

 

  Pour cela, osons l’acronyme P.A.C.S, mais avant que l’on nous prête des intentions infondées précisons en vite le sens.

 

-Plaisir, Amusement, Convivialité, Solidarité

 

  Il serait réducteur aussi de croire que ce PACS est la panacée et qu’à lui seul il peut faire tout, car il ne suffit pas de se contenter du programme hebdomadaire du club avec ses sorties ou ses animations et rentrer chez soi satisfait... du pur égoïsme, on est là en consommateur d'un service que le club met à disposition. Cette perception très restrictive du club ne peut qu'être néfaste à long terme. Heureusement, au club, il y a d'autres dynamiques, d'autres envies, avec des personnes qui souhaitent faire des choses ensemble et se retrouver sur et en dehors du vélo. En témoignent les activités nouvelles de 2018 qui ont rencontré un réel succès, la photo groupée, la virée dans les Vosges du Nord, les 30 heures, le contre la montre intra-muros, le barbecue sporfestif, la participation d'un certain nombre aux longues distances et ne sais-je encore à d'autres longs périples et activités diverses.

 

  Il y a un peu plus d’un an, lors de notre dernière assemblée générale, nous avions fait le constat d’un début de mutation du « tout compétition » vers d’autres formes de pratique.

 

  En s’interrogeant, il y a bien une équation à laquelle il n’est pas simple de répondre, c’est « quelle est la meilleure pratique pour nous, pour vous, pour eux, pour moi ? » Certains pourraient être amenés parfois à considérer que cette nouvelle tendance relève de la pratique du véritable cyclotourisme. Holala… que n’ai-je pas dit là, nous des Pouets Pouets…. « C'est un avis ». D'autres considèrent que le cyclosportif à pour seule vocation sportive la compétition, ceci n’est pas ancré seulement chez des personnes jeunes, les moins jeunes ne sont surtout pas en reste, les sorties club sont là pour en témoigner. « C’est un avis ». Cyclotourisme et Cyclosportif ce ne sont que des mots, de la sémantique, alors innovons et osons le Cyclo Randos, mais sachons avant tout garder nos valeurs que sont la convivialité, le plaisir, la passion, la bonne humeur et l'activité sportive avec comme dénominateur commun le verbe PRENDRE comme : « prendre l'air sans se prendre la tête » ou « prendre du plaisir sans prendre de risque ».

 

  Alors pour cela, sachons proposer des formats ouvrant à une grande pratique du vélo. De plus, il faut se rendre à la réalité, la moyenne d’âge ne tend pas vers le rajeunissement.  Il nous faudra de plus en plus penser à des groupes parcourant peut-être moins de km, voire avec des Vélos à Assistance Électrique, mais il nous faudra aussi accueillir des nouveaux pratiquants, néophytes ou ayant déjà une longue pratique sportive et qui, pour différentes raisons, viennent au vélo. Pour tout cela sachons être attractifs et accueillons tous ces futurs pratiquants en veillant à garder toujours en tête les principes de base qui sont scellés à jamais dans les valeurs du club. Osons affirmer, que nous pouvons faire du cyclotourisme, ha décidément incorrigible…. Excusez-moi. Du Cyclo Rando, partir ensemble et rentrer ensemble à différentes allures, découvrir nos patrimoines et nos contrées tout en gardant un esprit « sportif » hors compétition à nos sorties hebdomadaires et diverses activités. De cette stabilité découleront des énergies humaines nouvelles et probablement élargira les possibilités du bénévolat qui est l'essence indispensable pour faire fonctionner notre association.

Rapport d’Activité.

 Afin que ce rapport d’activité soit le plus digeste possible, celui-ci ne doit pas être une redite de tout ce qui a déjà été dit, écrit, évoqué, imaginé, voire rêver. Ce rapport ne peut pas être non plus la seule référence des exploits sportifs à des participations diverses et variées. Alors pour cette année, nous nous attacherons pour cette assemblée générale « Ordinaire pas Ordinaire » des 30 ans du club à sortir des sentiers battus et mettre en avant le « vouloir, c’est pouvoir » qui en sera le fil rouge, fil rouge que nous illustrerons par 4 points repris sur des événements de cette très ..très.. belle année 2018.

  Avant de commencer ces illustrations, si je vous dis 17, vous me répondez tous en cœur… ? C’est tout simplement le nombre de news qui ont été publiées sur notre site Internet depuis début janvier, pour lesquelles vous avez tous été prévenus de leur publication. Ces 17 news relatent la vie du club, les évènements passés ou qui vont arriver, les résultats des uns et des autres et ceci en essayant d’être le plus exhaustif possible avec les informations connues ou transmises. Seuls pour les informations non transmises, les oublis et les petites erreurs nous demanderons votre indulgence.

  • Nous commencerons par « l’histoire d’une rencontre » qui est l’histoire de deux groupes aux aspirations différentes qui ont réussi à se retrouver et terminer ensemble (même s’il faut bien l’avouer cela a été un tout petit peu plus compliqué avec un groupe devenu important) en conclusion d’une très belle journée de vélo pour tous, dans une ambiance au top et faite d’amitiés sportives.
  • Poursuivons maintenant  par « un week-end à Meisenthal » Week end sympathique qui a rassemblé environ 25 personnes au total, les conjointes ayant été invités à nous rejoindre sur notre lieu de villégiature. Le mélange sportif, festif et convivial fut appréciable et apprécié de l'ensemble des participants et pour ne pas être en reste le soleil fut de la partie sur ces deux jours. Un petit clin d’œil envers les membres (ils se reconnaîtront) pour qui le challenge sportif n'était pas forcément évident au départ. Pour clore ce billet, je ne peux résister à la tentation de reprendre au risque de contredire ce qui a été écrit plus avant, en reprenant des petites expressions cultes parmi tant d'autres, d'un éminent membre du groupe (il se reconnaîtra) qui égayeront le voyage.
    • Ici les côtes elles ont la bonne idée de monter jusqu'en haut.
    • Ici les côtes elles commencent en bas pour s’arrêter en haut.
    • Et la plus célèbre d’entre-elle: La prochaine fois c'est moi qui fais le parcours.
  • La suite s’écrira par « 30 ans-30 heures et des émotions » Il n'apparaissait pas évident au départ qu'un tel défi puisse rassembler. La symbolique de 30 ans = 30 heures non-stop a finalement fédéré bien au-delà des espérances, puisque pas moins de 20 Chavelotais se sont retrouvés à un moment ou à un autre sur le circuit, de jour comme de nuit. Tout ne s’est pas forcément déroulé comme prévu, des incidents comme 5 crevaisons sur le même tour, la rencontre avec la pluie, un jeu de cache/cache avec les orages ……  mais tous retiendront les  grands moments amicaux et d’entraide qui émaillèrent ces 30 heures, ceux-ci commençant même avant le départ, avec les enfants du centre aéré Chavelotais.
  • Pour le dernier point qui sent déjà la fin de saison, la part belle revient à 2 évènements de la new « Les animations continuent ».
    • Le critérium Chavelotais : Dans cette année du foisonnement des manifestations prévues pour notre changement de décennies, la programmation d’un critérium intra-muros, qui plus est, un vendredi en fin d’après-midi, était osée. Alors, osons dire maintenant, l’esprit tranquille et le stress disparu, que ce critérium fut une réussite. Les félicitations reçues de tous et le nombre de participants, suffisent à nous récompenser des efforts déployés.
    • Un dimanche à la campagne. C’est encore une animation prévue pour fêter les 30 ans du club, qui s’est déroulée le deuxième dimanche de septembre. Tout a commencé par un contre la montre interne au club, où les joutes auraient peut-être pu connaître un autre succès. Ce contre la montre qui aux dires de chacun, aurait dû se dérouler "juste pour s’amuser". Que nenni, chassez le naturel il revient au galop, les appuis sur le chronomètre dès l’arrivée franchie et certains visages marqués, seront là pour en témoigner. Après de tels efforts, il fallait bien récupérer et sans distinction sportive ou supportrice, en offrant une table de ravitaillement par Ordinaire « tient on a déjà entendu ce mot » autour d’un barbecue géant.  Les conjointes venues rejoindre leurs compagnons cyclistes ont égayé la fête de leur présence, et surtout aussi permis que celle-ci ne se transforme en « on refait la course » ou pire encore « du tout vélo ». En lieu est place de la sieste, une démonstration de danse Country aura su captiver l’assistance, les travaux pratiques qui suivront nous feront découvrir certains talents, mais aussi les progrès à accomplir pour d’autres. Cet après-midi n’aurait sûrement pas été complet si, le traditionnel concours de pétanque n’y avait trouvé sa place et où les spécialistes furent vite démasqués. Avant de se quitter, tous mirent la main à la pâte pour rangement et nettoyage des lieux en s’accordant à l’unanimité : Ce fut (mais pas de bière, de toute façon il était vide) une…bien… BELLE journée"

 

  Avant de clore ces rapports par les formules de politesse, il est important, essentiel, voire primordial de revenir sur un point déjà évoqué lors de notre dernière assemblée générale de 2017, en faisant le lien avec une philosophie citée il y a quelques lignes « prendre du plaisir, sans prendre de risque »   Risque, tient quel mot barbare, pourquoi il nous dit cela et j’entends déjà oui ! Mais pas chez nous !

 

En 2017 nous avions déjà appuyé sur un point à nos yeux important.   

« LA COHABITATION SUR LA ROUTE »

 

65 cyclistes ont trouvé la mort par accident avec un autre véhicule au deuxième semestre 2017 et l’on constate une augmentation de plus de 22% en quelques années seulement. Ce chiffre de 65, fait de ce deuxième semestre 2017 le plus meurtrier depuis 7 ans. Plus près de nous, 29 cyclistes ont trouvé la mort rien qu’au mois de juillet 2018. Certes, le nombre de cyclistes a connu un fort développement mais cela doit ’il nous servir d’excuses.

L’appel 2017 sur le même sujet ne voulait pas être moraliste, celui de 2018 ne le sera pas également, mais doit être pris seulement pour un cas de conscience. Mais, force est de constater,  que du côté respect rien n’a vraiment beaucoup évolué en ce qui nous concerne, nous sommes toujours empreints de beaucoup reproches et ce qui est plus grave, sur les mêmes constats : de feux rouges grillés, de rond-point pris à l’envers, de 3 de front voire plus en dépit de voiture qui cherchent à dépasser, de franchissement de ligne médiane, de changement de direction non signalé… Comme il serait agréable  de ne plus avoir à faire des leçons de moral, que les règles soient enfin appliquées et non pas interprétées par de bon Français que nous sommes, du genre souvent entendu : Oui mais ce n’est pas dangereux ce que je fais. Oui mais ce n’était qu’un feu rouge de travaux. Oui mais il n’y avait personne en face,  j’arrête là mais les exemples ne manque pas. 

Au-delà de l’image négative que l’on véhicule, et encore une fois, A.U.C.U.N. des constats ne vaut le prix d’une VIE. Jusqu’ici nous avons relativement été épargnés, alors n’attendons pas la correctionnelle avant d’agir et que la sortie du samedi après-midi se transforme en visite hospitalière, ou plus grave encore, en un défilé funéraire.

  J’ai presque fini et j’entends déjà les « oufs » de soulagement, je vous comprends, mais sans conclusion ces deux rapports auraient le parfum et le goût de l’inachevé.

  La saison ne se résume pas aux seuls points qui viennent de bénéficier de ce coup de projecteur, la plupart d’entre vous ont lu l’ensemble des news au fur et à mesure de leur parution, pour les retardataires il est toujours possible de le faire, celles-ci sont à consommer sans modération sur notre site Internet.

   Après le coup de projecteur sur les actions entendues un peu avant, il est important que les feux de la rampe soient aussi dirigés vers des licenciés qui ont porté haut les valeurs du club par leur comportement et leur exemplarité. Cette assemblée générale sans récompense ne serait surement pas aboutie, mais pour connaitre les OSCARISES,  il va vous falloir patienter encore un peu jusque qu’à la cérémonie officielle que tout le monde va nous envier. Pour alimenter le suspense et un peu la rumeur, pas de nom, pas d’indice et pas d’orientation pour vous éclairer. Néanmoins,  l’ensemble du comité s’associe pour présenter ses plus sincères félicitions, encouragements et reconnaissance à toutes et à tous, pour avoir si bien su représenter et faire briller nos couleurs tout au long de la saison.

  Il serait réducteur aussi, de croire que notre pratique est la seule raison d’être de nos motivations, dans ce monde où tout devient une compétition. En déviant notre regard bien d’autres sources de plaisirs apparaissent et prenons notre pratique plutôt comme « un support » vers l’ouverture, le partage, la découverte, la solidarité, le goût de l’effort et le respect qui sont des armes redoutables contre l’autolâtrie. Avancer dans les âges nécessite un renouvellement constant des énergies et le vélo est vraiment UN voire LE bonheur absolu pour cela, il est la métaphore de nos envies, alors continuons ensemble à partager les chemins de la passion, de recherche et d’amitié. Ha j’allais oublier « c’est un avis ».

  Et enfin pour terminer et là vous ne saurez m’en tenir rigueur, je pense, il nous faut réitérer nos pensées amicales envers ceux qui ont souffert et souffre encore, par des marques indélébiles qui ont meurtri, soit leur chair, soit leur âme à jamais.

Place maintenant à la suite de cette Assemblée générale 2018, avec les autres interlocuteurs du jour, auxquels il grand temps de laisser la parole.

Je vous remercie toutes et tous, pour votre patiente et votre sympathie


toute l'association
Se connecter