L'éventail de l'été

News
L'éventail de l'été

Publié il y a 3 semaines par

L'éventail de l'été

Chaud fut l’été, qui à ce jour se poursuit sous des températures que nous n’avons pas forcément l’habitude d’affronter dans nos contrées. Il a fallu parfois être courageux, voire avoir une petite dose d’inconscience parfois pour oser pour prendre part aux épreuves ciblées.

Les lignes qui suivent vous ferons prendre connaissance des résultats connus, pour les inconnus nous demanderons un délai supplémentaire. Tout ceci une fois encore avec la complicité de Mimi que nous remercions au passage.

Nous commencerons par la traditionnelle ETD dont tout le monde s’accorde pour dire que cette édition 2019 a été la plus dure jamais organisée. Chacun a su repousser ses souffrances et donner le maximum de lui-même, mais je laisse place à Mimi mieux placé que moi pour relater son épopée. 

Tout d’abord la logistique : nous sommes partis le vendredi en début d’après-midi à 5 dans la puissante voiture de Moustache qui a tracté la remorque avec nos super vélos de compétition !!!! Christophe pour sa part nous a retrouvés au gîte du Pas de L’Ours, ayant des impératifs !!!

Donc arrivée tardive et de suite on passe à table, ben oui on avait la dale !!!! ensuite installation 3 par chambre les plus petits dossards ensemble (Christophe, Franck et moi) et nos 3 autres gaillards dans la chambre en face.

Samedi matin lever tranquille, puis direction le village du Tour, récupération de nos dossards et petite balade, avec entre autres les conseils d’un Bernard Hinault toujours aussi jeune, sur la course du lendemain, en gros partir doucement, continuer doucement et accélérer dans la dernière montée si tu le peux… bien-sûr la réalité sera tout autre…

Ensuite direction Moutiers pour déposer une voiture et la remorque afin de rentrer plus facilement le lendemain, et pour d’autres ce sera pour s’arrêter plus tôt !!!!

 

Dimanche matin :

Levé avant le soleil 5h15 pour moi, un plus tard pour les suivants, petit dej tranquille et ensuite 6h descente sur Albertville (eh oui nous étions encore dans un nid d’aigle)… dépose de mon sac à la consigne pour l’arrivée et ensuite entrée dans le SAS 3, petits bavardages et arriva 7h22, départ sous des fanions jaunes et noirs style Ardéchoise ! très beau…. Et CLAC les cales sont mises Garmin est en route, c’est parti direction Beaufort, pas facile du faux plat qui t’entame bien, arrive le 1er col le Cormet de Roseland et tout de suite dans le dur, pulsations trop hautes 158 qui ne redescendent pas.

Je le sens mal pour la suite…. Arrivés sur le replat, que c’est magnifique !!! descente rapide au départ puis tortueuse, mais les gars ont été prudents je n’ai vu aucun accident sur la course...

Ensuite arrive le côte de Longefoy, une belle petite saloperie !!! tu crois être au sommet hé ben non ça monte encore jusque Notre Dame du Pré, ensuite descente encore plus sinueuse que la précédente qui nous mène à Moutiers en 5h pour 100km.

Premier ravito, et maintenant 34km de montée !! au début ça roule tranquille, puis arrivent les 1ères courbatures, pas bon signe et ensuite les 1ères crampes, le pire ça fait au moins 2 ans que je n’en n’ai pas eues… péniblement je me traine jusqu’au dernier ravito St Martin de Belleville, arrêt je bouffe plein de trucs, du sucré du salé, je bois du coca de l’eau, mais rien n’y fait  ! 1er essai sur le vélo, impossible de pédaler, donc je refais des étirements et ensuite ça repart mais très péniblement, il me reste encore 17 km, ça monte tranquille et viennent ensuite des difficultés de respirer et une perte de force impressionnante, après plusieurs arrêts encore je me traîne jusqu’à la ligne d’arrivée qu’ils ont faite avec un coup de cul à 13% sur les derniers 100m, j’ai fini en apnée complète !!! et enfin on me met la médaille autour du coup.. DELIVRANCE je l’ai faite !!

 

Pour les 5 autres Chavelotais, 2 n’auront pas la force de rejoindre la ligne d'arrivée, donc arrêt à Moutiers devant la voiture, et pour les 3 autres "finishers", hé bien Moustache arrive en tête de nous 4 en 8h22mn, mais à quel prix puisqu'il lui a fallu 2 heures pour retrouver ses esprits, pour une première il a été servi.

Moi je finis en 8h23 (alors que je visais moins de 8h mais une défaillance ne pardonne pas.), Bruno 8h33 et Franck en 10h28, c’est normal il s’arrêtait dans tous les bistrots des Ménuires.

Quelques chiffres : 16000 dossards vendus, 12000 partants et 10134 classés.

 

24 heures Non-stop.

Encore un beau moment de partage pour cette édition 2019 même si celle-ci a été un peu écourtée. Un épisode pluvieux aura eu raison de nos Ultras, mais la grosse préparation de leur objectif principal se terminant, les idées étaient sans doute ailleurs aussi.

 

Grand Prix de Harol. 4/8

  • 4ème catégorie
    • Alexis Goutfer 6ème
    • Bruno Rebout10ème
    • Jean-Claude Moustache11ème
    • François Thietry 21ème
    • Franck Pernel 22ème

Golbey . 15/8

  • 4ème Catégorie
    • Alexis Goutfer 2ème
    • Philippe Metzger 6ème
    • Bruno Rebout 13ème
    • Jean-Claude Moustache 22ème

Marmotte.

  • Francis Tisserand 2199ème sur 5518 classés

Housseras. 26/8

  • Bruno Rebout 5ème

 

 


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter